Pokémon Épée et Bouclier | A quel point la région de Galar s’inspire-t-elle de la Grande-Bretagne ?

Il est traditionnel que les régions des jeux Pokémon s’inspirent de véritables pays. Alors que les quatre premières générations s’inspiraient de différentes régions du Japon, c’est à partir de la cinquième génération que Pokémon se diversifia et partit à la conquête du reste du monde. En effet, Unys est – comme son nom le sous-entend – inspirée des États-Unis, ou plus particulièrement de New-York. La sixième génération nous permit d’être un peu chauvins puisqu’elle s’inspira grandement de la France. Vint ensuite la région d’Alola, qui avait pour modèle l’archipel Hawaï. La huitième et dernière génération se déroule à Galar, qui s’inspire de la Grande-Bretagne, en particulier l’Angleterre.

Mais jusqu’à quel point Galar s’inspire-t-elle de la réalité ? Il est temps de te toucher deux mots au sujet de la géographie de Galar, mais aussi de ses légendes, ou de sa culture en général. C’est parti!

Winscor est clairement inspirée de Londres.

1. La géographie de Galar

Dès que la carte de Galar a été annoncée, la ressemblance avec la Grande-Bretagne a sauté aux yeux des fans. Certains ont très vite compris qu’il s’agissait de l’île, retournée à 180°. Et, comme tu t’en doutes, les ressemblances sont loin de s’arrêter ici. Galar est constituée de villes très hétérogènes, que l’on peut qualifier de rurales, au sud, mais de plus en plus industrialisées, au fur et à mesure que l’on monte vers le nord. Les références à la révolution industrielle du XIXe siècle sont très nombreuses, qu’il s’agisse des machines à vapeur, des rouages ornementant Mortoby, (une des villes principales du jeu), ou encore du chemin de fer qui cerne une grande partie de Galar. On trouve également de nombreux clins d’œil à l’histoire du pays, comme les célèbres cabines téléphoniques rouges de Winscor, ou encore les deux mines de charbons du jeu, qui renvoient au passé minier de l’Angleterre. Tu l’auras compris, la région de Galar est finement pensée, c’est pourquoi elle permet un dépaysement total, surtout lorsque, comme moi, tu es amoureux ou amoureuse de l’Angleterre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Winscor est la ville la plus emblématique du jeu, puisque c’est ici que se termine la compétition, et que l’on reconnaît le plus de monuments. La ville est très clairement la sœur fictive de Londres. Sans doute auras-tu déjà reconnu Big Ben, London Eye, ou même Piccadilly Circus, à l’endroit où les rues sont décorées d’écrans géants. Bien sûr, les autres lieux du jeu ne sont pas en reste et sont également gorgés de références. Par exemple, le géoglyphe de Greenbury est un clin-d’œil au Géant de Cerne Abbas, que l’on peut trouver vers le comté de Dorset. Le vrai géoglyphe daterait – au minimum – du XVIIe siècle, et serait une représentation de Hercule, en pleine érection ! Rassure-toi, aucun pénis géant n’est dessiné à Galar (du moins à ma connaissance). Je parle beaucoup de l’Angleterre, mais les Terres Sauvages m’ont davantage fait penser à l’Écosse. Il était grisant d’explorer ces grandes plaines naturelles, entrecoupées de lacs, au rythme d’une musique agrémentée de quelque instrument celtique.

Zacian et Zamazenta sont les pokémon Épée et Bouclier.

2. La légende arthurienne

La région de Galar n’est pas seulement fidèle à l’Angleterre, au niveau de son environnement, mais aussi au niveau de ses légendes. La légende arthurienne a une place omniprésente dans la région, au point que Galar soit un anagramme du mot Graal ! Les deux versions du jeu sont fortement inspirées de la légende des chevaliers de la table ronde. On peut imaginer que la version Épée, et le Pokémon Zacian, font référence à Excalibur. Cette épée est souvent assimilée à l’épée du rocher, qui aurait permis de rendre Arthur roi. D’après la légende, elle le rendait presque invincible. Mais tu vas me dire : qu’en est-il de la version Bouclier, et de Zamazenta ? Peu de boucliers sont aussi connus que l’épée Excalibur, mais je suppose qu’il s’agit du Bouclier qui avait été offert à Lancelot, par la fée Viviane. Ce bouclier aurait des vertus de guérison, tout en permettant de décupler la force de son propriétaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si tu as fini le jeu, tu as eu la (mal)chance de rencontrer messieurs Jean-Fleuret et Jean-Targe, qui se targuent (sans mauvais jeu de mot) d’être les héritiers des deux héros de Galar. Ce sont les personnages qui font le plus référence au régime monarchique de l’Angleterre. Ils proposent d’ailleurs une image assez archaïque, hautaine et caricaturale de la royauté. Mais cela ne signifie pas que Pokémon Épée et Bouclier soit une satire de la monarchie anglaise. Après tout, l’un des pokémon les plus majestueux de la 8G n’est autre que Corvaillus. Il s’agit d’un oiseau aux ailes d’acier qui est une référence directe aux corbeaux de la Tour de Londres. Or, la légende veut que ces corbeaux protègent la couronne, et que celle-ci ne tombera que lorsqu’il n’y aura plus un seul corbeau dans la tour.

Galar a un esprit très sportif.

3. La culture anglaise

Galar a cerné tout ce qui fait le charme de l’Angleterre, entre ses paysages incroyables et son goût prononcé pour les légendes, ou encore la couronne. Mais ce n’est pas tout. Je ne suis pas fan de foot, (loin de là!) mais force est de constater qu’il a une place primordiale dans la culture anglaise. Galar est d’ailleurs pourvue d’un esprit très sportif. La nouveauté qui a marqué les esprits est la présence de stades gigantesques où l’on peut affronter les champions d’arènes, et dynamaxer nos Pokémon, devant des tribunes noires de monde. Par ailleurs, le starter de feu a pour évolution Pyrobut, un lapin footballeur ! Dit comme ça, ça semble cocasse, mais je t’assure que ses attaques en jettent.

La dernière grosse allusion au monde du foot est sans doute la Team Yell, que l’on peut comparer à des Hooligans. En effet, ceux-ci passent par la violence pour soutenir leur championne : Rosemary. Personnellement, je dois reconnaître y avoir plus trouvé une critique des fanboys trop zélés des réseaux sociaux. En effet, ils harcèlent les rivaux de Rosemary, sans que celle-ci ne leur ait rien demandé. On peut même dire que cela la gêne. J’ajouterais qu’il s’agit d’un joli pied de nez de la part des scénaristes du jeu, comme s’ils avaient anticipé les critiques (parfois injustes) dont a été victime Pokémon Épée et Bouclier.

Mais l’Angleterre, ce n’est pas que du sport. Il y a aussi la nourriture ! Certes, les anglais ne sont pas les meilleurs cuistots du monde, mais ce n’est pas un hasard si les seuls plats faisables du jeu sont du curry. Cela fait peut-être référence au passé commun (et houleux) entre l’Angleterre et l’Inde. N’oublions pas de mentionner Théffroi qui évolue en Polthégeist ou encore Crèmy qui évolue en différentes variétés de Charmilly.

A vrai dire, beaucoup de pokémon de la 8G (sans oublier les formes de Galar) font référence à la culture britannique. Canarticho est désormais capable d’évoluer en Palarticho, lequel a la posture d’un chevalier. Certains pokémon, comme Smogogo ou Corayon, ont malheureusement été altérés par la pollution et la révolution industrielle. M. Mime a lui aussi une évolution inédite : M. Glaquette. Il s’agit sans doute d’un clin d’œil au goût prononcé de l’Angleterre pour la danse, l’art de la comédie musicale, et peut-être même directement Billy Elliot ? J’ai aussi envie de mentionner Voltoutou, inspiré du corgi, chien anglais par excellence, ou encore Charbi, pokémon charbon, sans oublier Hexadron, dont la description du Pokédex m’a fait penser à une parodie de la garde royale britannique.

Et toi ? Qu’est-ce qui t’a particulièrement fait penser à la Grande-Bretagne, à Galar ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

9 réflexions au sujet de « Pokémon Épée et Bouclier | A quel point la région de Galar s’inspire-t-elle de la Grande-Bretagne ? »

  1. C’est une chouette manière de découvrir cette huitième génération de Pokémon pour moi ! Avec tes explications et les images mises en rapport, l’inspiration anglaise de Galar n’est plus à douter, que ce soit pour les paysages ou les Pokémon ! Théffroi m’a bien fait sourire, entre autres. Je trouve d’ailleurs le design des Pokémon et des paysages, vraiment charmant et adorable… Autant de décors différents, mystérieux ou urbains, c’est génial. Je trouve ça fascinant de voir à quel point le jeu s’est imprégné de toutes les facette de la culture anglaise, pour les légendes, le sport, même le côté artistocratique ou culinaire. Bravo pour avoir trouvé toutes ces inspirations et les avoir mis en parallèle avec la Grande-Bretagne réelle.

    Aimé par 1 personne

  2. Chouette article, c’est toujours intéressant de dresser ces parallèles. Et depuis la délocalisation opérée en 5G, ça permet aussi de voir comment le Japon voit les autres pays du monde. Ton article m’a appris la légende à propos des corbeaux de Londres, ça me permet de faire le lien avec ce que dit l’un des chauffeurs de taxi dans le jeu : « Savais-tu qu’une vieille légende raconte que lorsque les Corvaillus disparaîtront, ce sera la fin de Galar ? ». L’absence de Corvaillus sur les « piliers » prévus à cet effet dans les villes est très probablement dû à un manque de temps pour le développement (ce qui résulte en un écran noir pour les voyages en taxi), mais du coup on peut y voir un signe avant-coureur de la pseudo fin du monde que propose la fin de jeu ! Aussi, je suis étonné de ne pas te voir parler de Sally, qui est très clairement une caricature d’Elizabeth II. Il est quand même dit à son propos qu’elle « a hérité son titre de sa mère, et cela fait 70 ans qu’elle le défend. Mais elle a conscience qu’il est temps pour elle de trouver un successeur ». Ça m’a bien fait rire quand j’ai vu ça !

    Il y a tant de choses rigolotes et intéressantes à relever dans ce jeu ! Merci pour cet article du coup 😀

    PS : La revanche c’est quand tu veux 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire! C’est très juste pour Corvaillus tout comme pour Sally d’ailleurs ! Je regrette de ne pas avoir pensé à en parler mais l’article n’a pas la prétention d’être exhaustif ! Oh oui, on en a fait du chemin. Le prochain duel sera épique. 🙂

      J'aime

  3. Pour rebondir sur les stades anglais : celui de la ville de « Kickenham » est une référence à Twickenham, qui est un stade mythique au sud de Londres (mais qui est plutôt un stade de rugby).

    J’ai été un peu déçu lorsque le jeu s’éloigne du carcan britannique, entre sa ville cachée en forêt ou celle plus désertique. J’aurais aimé une aventure qui appuie sans cesse sur le charme anglais. Mais dans tous les cas ton article est passionnant, surtout que j’avais loupé la moitié des références (le Géant de Cerne Abbas, les corbeaux…) par méconnaissance totale 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour l’info sur le stade ! Il est vrai que certaines parties de la map échappent au carcan anglais pour proposer les traditionnelles régions stéréotypées des RPGs. Mais quand même, ça m’a fait bien rire de voir des PNJs en bikinis dans la neige… En tout cas, merci pour ton commentaire très positif !

      Aimé par 1 personne

  4. Merci pour ce très chouette article qui fourmille de références sympas ! Je suis passé à côté de plein de choses et j’adore particulièrement l’idée des Hooligans, qui fait en effet penser à de bon vieux groupes anglais. J’avais aussi noté quelques références supplémentaires, mais sans grande certitude, comme Ludester qui rappelle la ville anglaise de Bath (connue pour ses bains construits par les Romains) ou les nombreux sweats, bonnets et autres vêtements chauds pour affronter la grisaille et la pluie du pays. Je me demande aussi si Corrifey n’est pas un village hommage à l’univers de Lewis Carroll, ce qui expliquerait peut-être son côté décalé par rapport aux autres villes ?
    Une chose est sûre : ton article donne envie de voyager^^ !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai effectivement imaginé que chaque ville devait tirer son inspiration d’un réel endroit. Je n’y avais pas pensé pour Lewis Carroll, mais maintenant que tu le dis, l’hypothèse est fort séduisante. En tout cas, merci à toi d’avoir pris le temps de lire et de commenter. Je suis ravie que l’article t’ait plu. Je vois que tu fais aussi des analyses sur ton blog, et que ça a l’air plus que qualitatif ! J’irai voir ça de plus près !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s