Dossier #2 : Bienfaits et Méfaits des Trophées

Différents profils de joueurs

Les différents protagonistes de cet article ont un rapport différent avec la chasse aux trophées, qu’ils ont débutée plus ou moins tôt (si tant est qu’ils l’aient vraiment commencée !) L’un d’eux va même nous en dire davantage sur la création du site communautaire PSTHC.

Bien qu’il ait d’autres cordes à son arc, Donnie Jeep est chroniqueur sur Pod’Culture et podcasteur pour Enter Player Two. Joueur occasionnel sur PlayStation, il ne se considère pas comme un chasseur de trophées : « Je suis très rarement intéressé par la chasse aux trophées. Je trouve amusant d’avoir la surprise in game d’en débloquer par hasard, et voir à quoi ils se réfèrent ; mais je ne cours certainement pas après. »

Anthony est, pour sa part, rédacteur sur La Tentation Culturelle, Pod’Culture, Ciné Asie et JeuxOnLine. Il avait commencé à débloquer des succès sur X Box 360, avant de se désintéresser de la chasse. Aujourd’hui, il est «  extrêmement rare » qu’il cherche à récupérer des trophées.

Si Hauntya possède son propre blog, elle est également chroniqueuse sur Pod’Culture. Elle admet s’être lancée dans la chasse aux trophées après m’avoir vue m’y mettre sérieusement. Elle a d’ailleurs débloqué plusieurs trophées Platines durant le premier confinement. Elle ne manifeste toutefois pas le désir de continuer particulièrement : « Pour des raisons de temps limité et de multiples jeux à faire, j’ai accepté que je n’aurais jamais le temps de faire des platines… »

Ju’ est le créateur du blog JuVideo.fr. Celui-ci confie avoir toujours aimé les collections. Au collège, il vit son père jouer à Killzone 3 (2011). Il se mit à jouer et à chasser, au point de tomber « amoureux » de cette pratique. Aujourd’hui, son désir de complétion oscille entre la modération et l’obligation  : «Si la liste de trophées m’interpelle et que je suis en extase devant un jeu, peu importe le temps, que ça soit 50 ou 500 heures (coucou Monster Hunter : World (2017)) je plierai le jeu pour le Platine. »

En ce qui me concerne, je me suis remise à jouer à la PlayStation il y a seulement quelques années (fin 2015). Je me suis intéressée à la chasse très progressivement. Elle me permit d’abord de voir où j’en étais dans l’histoire ou dans l’exploration du jeu. J’ai commencé par m’amuser à débloquer les trophées qui me semblaient amusants et à ma portée. A l’heure actuelle, je vise toujours l’obtention du trophée Platine, ou du moins du pourcentage le plus élevé dont je suis capable. Je refuse toutefois que cela devienne une entrave à mes plaisirs de découverte et de jeu.

Mystic Falco, graphiste et créateur du site Pod’Culture, chasse les trophées depuis qu’il est au lycée ! Aujourd’hui, cela est quasiment devenu une obligation : « Dès que je commence un jeu, je souhaite le finir à 100%. Après il arrive que je n’aille pas jusqu’au bout du 100% parce que soit : ça correspond à des DLC en multi qui ne m’intéressent pas, soit je n’y arrive vraiment pas. Mais dans l’idée je continuerai quoi qu’il arrive jusqu’au moins arriver au platine. »

Tokhrane a débuté la chasse aux trophées, en 2011, sur PlayStation 3 : «  À cette époque, je voyais les trophées, et surtout les trophées platines, comme quelque chose d’inaccessible, une récompense ultime pour les véritables gamers ! Sans me considérer comme un joueur occasionnel, j’étais et je reste un joueur de niveau moyen. Mais avec Sonic & SEGA All-Stars Racing (2010), ma vision des choses a changé ! J’adorais tellement ce jeu de course à la Mario Kart que je l’ai parcouru en long et en large. […] et, quelques temps plus tard, j’ai obtenu mon tout premier trophée platine. La machine était lancée. » Aujourd’hui, il porte un grand intérêt aux trophées : « Sans être une composante indispensable (je joue aussi sur Nintendo Switch et je le vis très bien), j’ai toujours un œil sur la liste des trophées du jeu auquel je joue. »

So-Chan est rédactrice de News et de Guides sur le site PSTHC. Pendant ses études à l’université, celle-ci avait quelque peu délaissé son amour pour les jeux vidéo, mais pour mieux y revenir : «  J’ai fait la rencontre de Yuutsu (co-auteur du Cabinet de Curiosités) avec qui j’ai passé des heures sur la nouvelle génération de consoles et découvert, ainsi, les trophées. Je me souviens encore avoir chassé mes premiers chez lui sur Assassin’s Creed II (2009). Quelques temps après j’ai acquis ma propre console et commencé la chasse. Je trouvais ça amusant d’être gratifiée d’une récompense pour avoir accompli certaines actions dans un jeu. » A ses yeux, la complétion du jeu a longuement été de l’ordre de l’obligation avant qu’elle ne se décide à mettre de l’eau dans son vin.

Pour finir, NicoFantasy est le fondateur du site communautaire PSTHC. Pour l’anecdote, celui-ci n’a pas connu l’ère de la PS2, ayant acquis une PS3 en 2007. Ses souvenirs sont assez précis : « Grand fan de Wipeout 2097 (1996) sur PS1, je me décide d’acheter Wipeout PS3 (2008) et je débloque mon premier trophée le 29-09-2008. » D’abord indifférent aux trophées, NicoFantasy reçoit, un an après, son premier MP sur le PSN : « Salut tu peux m’aider pour faire le trophée Assassin AG ? » Or, il s’agit d’un certain Yakuz, avec qui il va fonder PSTHC, quelques mois plus tard. Très apprécié par les amateurs de trophées, le site PSTHC a fêté ses dix ans, en octobre 2019. A l’origine, Yakuz et NicoFantasy se sont inscrits sur un forum rassemblant des chasseurs. Ils se sont très tôt investis dans cette petite communauté de 50 membres, avant de tisser des liens d’amitié. En 2009, le forum se retrouve sans fondateurs. Yakuz, NicoFantasy et Ayaflo ne tardent pas à devenir administrateurs et à renouveler l’équipe autour d’eux : « En quête d’identité face à une énorme concurrence, je propose l’acronyme T.H.C (pour l’histoire j’avais préféré T.H.T. au début pour Team mais les autres on dit que ça faisait trop « t’es acheté » ). L’histoire trouve donc ses origines ici. » Et quelle histoire ! Aujourd’hui, PSTHC est sans doute devenu un site communautaire incontournable pour tous les passionnés. Bien qu’il soit un chasseur aguerri, NicoFantasy considère que l’existence des trophées n’a pas drastiquement changé ses habitudes de joueur : « J’ai toujours aimé retourner les jeux, même sur Gameboy, SNES ou PS1. Les trophées n’ont pas trop changé mes habitudes finalement. Enfin, avant quand je n’aimais pas un jeu, j’arrêtais d’y jouer et je le revendais, maintenant je me force à aller au bout. » Même s’il était soucieux des classements et des statistiques autrefois, NicoFantasy admet s’en être détaché. S’il apprécie de chasser des trophées, ceux-ci passent évidemment après ses obligations IRL.

IntroductionIntervenantsBienfaitsMéfaitsImpactBilan

10 réflexions au sujet de « Dossier #2 : Bienfaits et Méfaits des Trophées »

  1. Personnellement, les trophées, je les vois comme étant un challenge de plus à réaliser dans un jeu. Même si parfois, il m’arrive de m’aider sur le site officiel PSHTC, quand j’en débloque un par surprise, j’ai un sentiment de satisfaction. Le tout premier trophée de gagné est celui de Game Of Thrones de chez Telletale mais c’est un platine qu’on débloque tous quand on joue à ce jeu donc, je ne sais pas s’il compte réellement. Par contre, platiner Spyro (et encore je n’ai pas fini le 3), ça été satisfaisant !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai moi aussi commencé par les Telltale, qui se font seuls. Mais c’est bien, ça donne progressivement le goût de la collection.. Bravo pour les Spyro ! Je les ai aussi complétés il n’y a pas longtemps. Et merci pour ton commentaire !

      Aimé par 1 personne

  2. Merci encore pour ton invitation à donner mon avis sur les trophées ! Comme toujours, tu as fait un formidable travail d’analyse et de synthèse avec ce dossier, qui est passionnant à parcourir. Ça aide à comprendre bien mieux les motivations de certains pour les trophées, tout comme de voir que certains n’en sont tout simplement pas passionnés. Indéniablement, le trophée a un petit aspect social plus fort que je ne l’imaginais et qui est riche d’anecdotes. C’est fascinant de voir les réactions et ressentis de chacun sur ces trophées, leur diversité – et en même temps, ils aident aussi à nous lier en tant que joueurs !

    Aimé par 1 personne

  3. Excellent article, le fait d’avoir plusieurs points de vue permet de voir que le sujet (dé)plait. J’ai commencé par les succès sur Xbox 360 avant de bifurquer sur les trophées après avoir eu la PS3. Du moment que leur obtention ne ruine pas l’expérience de jeu, c’est le principal. Je me souviens avoir dû faire FF X/X-2 avec une soluce à mes côtés car certains trophées ne pouvaient s’obtenir qu’à un moment précis de l’aventure (les pires). Je ne joue plus aussi bien aux consoles de Microsoft et Sony, la Switch m’occupant pas mal. Nintendo n’a pas succombé à la chose de manière générale. Super Smash Bros. proposait en quelque sorte cela avec des trophées à l’effigie des personnages de l’univers Nintendo à débloquer . Il est amusant cependant de voir qu’Ori et Cuphead sur Switch, sortis d’abord sur Xbox One, ont un menu lié aux succès.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’avoir pris le temps de lire et commenter ! Ah, les trophées manquables qui imposent de jouer avec la soluce à côté sont quand même un peu enquiquinants. C’est vrai que certains jeux Switch ont un système de défis « interne » !

      J'aime

  4. Félicitations pour ce dossier (oui je suis très lente pour me mettre à jour). C’est toujours intéressant d »avoir différents avis sur une même thématique ainsi que les diverses expériences éprouvées selon les jeux et les habitudes de chacun.e. Qu’on les chasse ou qu’on les fuit, les trophées ne laissent personne indifférents. ça fait même bizarre de se dire qu’ils existent depuis aussi longtemps et qu’ils se soient aussi bien ancrés dans les habitudes des joueurs.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s